Divers

Réhabilitation écologique

Ouest Am’. Réhabilitation du Marais de Mazerolles.

Le bureau d’études Ouest Am’ achève en 2016 la conception et le suivi de la remise en état d’une tourbière exploitée du Marais de Mazerolles arrivant en fin d’exploitation.

 

La société Florentaise, leader français des supports de culture, a exploité le gisement de tourbe noire sur le Marais de Mazerolles (44). Parvenant à la fin de la concession, elle a confié entre 2010 et 2016 à Ouest Am’ l’étude de définition, la conception et le suivi de la remise en état du site après exploitation.

Ce site de 210 ha situé en zone inondable est constitué d’une série de plans d’eau, de cordons de tourbe non évacués et de zones embroussaillées. Il a fait l’objet de l’expertise de Ouest Am’ axée sur les sensibilités et les potentialités faunistiques et floristiques. A l’issue des campagnes de terrain effectuées par les experts, les habitats et les espèces remarquables du site ont été cartographiés et inventoriés. La mise en évidence de plusieurs stations d’espèces rares ou protégées et d’habitats remarquables a abouti à un programme prioritaire d’interventions optimisé. Il comprend de multiples actions comme la création d’alvéoles sur les rives des plans d’eau, la conservation de certains cordons de tourbe, refuges d’espèces rares, la création de cuvettes en zones tourbeuses, favorables à la végétation de marais ou encore le débroussaillage d’importantes superficies envahies par les taillis.

Dès la première année qui a suivi le début de la réhabilitation du site, les premiers résultats positifs se sont manifestés, avec la réapparition d’espèces patrimoniales comme les Droseras (plantes carnivores, voir la photo) non revues depuis les années 70. Petit à petit, l’ensemble de la biodiversité, autant floristique que faunistique, a évolué très positivement sur les secteurs réhabilités (voir photo), en contraste avec le reste du marais.

Le suivi mis en place a permis de réorienter en cours de route certaines interventions grâce à des arbitrages liés à la présence d’espèces protégées: nidification du Vanneau, présence de héronnières, populations abondantes d’une brassicacée, Cardamine parviflora, etc. Il a également permis de constater l’interférence de la Jussie, espèce invasive, avec la dynamique écologique initiale du marais.

Pièce majeure de la richesse floristique et faunistique du marais de Mazerolles, la remise en état du site de la Florentaise est une expérience couronnée de succès susceptible de servir de référence à d’autres opérations de remise en état. Un plan de gestion est en projet pour pérenniser les résultats obtenus avec les différents partenaires locaux: Opérateur Natura 2000, Propriétaires, Associations, Services de l’Etat.

75678