Divers

Restauration du marais d’Amplier dans la vallée de l’Authie

La vallée de l’Authie constitue une entité remarquable sur le plan paysager et écologique. Ce secteur, presque entièrement dédié à l’agriculture et utilisé pour le pâturage, connaissait quelques dégradations de ses milieux.

L’objectif était donc de retrouver un biotope fonctionnel qui profiterait à nombre d’espèces et favoriserait l’apparition de nouvelles espèces végétales et animales.

Auddicé Biodiversité, bureau d’études et de conseils spécialisé dans l’écologie et le génie écologique, a été missionné par la Communauté de Communes des Campagnes de l’Artois pour accompagner la collectivité dans la mise en œuvre de ce projet, pour en assurer le suivi écologique sur trois ans et pour mettre en œuvre le plan de gestion du site

Les actions mises en œuvre

Les opérations sur le marais d’Amplier ont été financées à 80% par la région et ont particulièrement consisté à : 

mettre en exclos des berges de l’Authie qui était dégradées par le bétail qui s’abreuvait directement dans le cours d’eau. Cette action s’est accompagnée de l’installation de pompes à museaux pour le bétail et de la création d’un sentier pédestre sur le pourtour du marais via la mise en place de panneaux pédagogiques visant à mieux connaître le fonctionnement du site et les populations animales et végétales qui l’habitent ;

créer une mare de manière à suivre les niveaux d’eau et évaluer les potentialités de restauration d’une zone humide ;

restaurer une zone humide à la place d’une ancienne peupleraie permettant l’expression d’une mosaïque d’habitats caractéristiques favorables à la biodiversité (roselières, cariçaies, milieux aquatiques…) ;

planter une haie d’essences locales diversifiées et planter des saules têtards

Les travaux de génie écologique engagés ont donc permis de recréer une zone humide fonctionnelle, mais aussi de favoriser et gérer l’évolution des végétations et des cortèges faunistiques. Le parcours pédagogique est aujourd’hui fonctionnel. Il permet aux visiteurs de redécouvrir ce patrimoine naturel et de comprendre les enjeux de protection des réservoirs de biodiversité. 

 

Nicolas Valet, Président
Jean-Benoît Morel, Chef de projet
Auddicé Biodiversité