Le génie écologique

Quelques définitions
  • Génie écologique : « conduite de projets qui, dans sa mise en œuvre et son suivi, applique les principes de l’ingénierie écologique et favorise la résilience des écosystèmes » (JOF du 18/08/2015).

Le génie écologique consiste à « préserver et développer la biodiversité par des actions adaptées (études, travaux, gestion), dans la durée, sur les écosystèmes ciblés » (Ministère de l’Écologie). Il permet notamment la reconstitution de milieux naturels, la restauration de milieux dégradés, l’optimisation de la gestion des ressources naturelles, et le pilotage des fonctions et services assurés par les écosystèmes.

Au-delà des interventions techniques, l’objet du génie écologique est la préservation du bien commun qu’est l’écosystème dans lequel nous vivons et de la biodiversité qui le constitue, ce qui donne à la filière une dimension éthique et sociale forte.

Ainsi, même si le génie écologique peut viser à tirer parti des services écosystémiques en les pilotant, il s’impose toujours l’exigence de respecter et de maintenir les fonctionnalités écologiques du territoire concerné.

  • Ingénierie écologique : « ensemble des connaissances scientifiques, des techniques et des pratiques qui prend en compte les mécanismes écologiques, appliqué à la gestion de ressources, à la conception et à la réalisation d’aménagements ou d’équipements, et qui est propre à assurer la protection de l’environnement » (JOF du 18/08/2015).
Quelques réalisations

Vous trouverez en parcourant ce site plusieurs exemples de réalisations de génie écologique par nos adhérents. En voici quelques-uns :

La restauration d’un cours d’eau

La création de mares

La restauration des sols urbains

Vous pouvez également trouver des retours d’expériences et d’autres informations sur le site du Centre de ressources du génie écologique.