Réseau

L’UPGE est membre de…

Le PEXE, réseau des éco-entreprises (PEXE), l’association des éco-entreprises de France regroupe une quarantaine de réseaux (associations professionnelles, clusters, pôles de compétitivité) et représente près de 5000 éco-entreprises en France.

L’Association fédérative des acteurs de l’ingénierie et du génie écologique (A-IGEco) est une fédération pluri-acteurs (syndicats et fédération professionnelles,  réseaux mixtes et chercheurs, clusters et pôles de compétitivité, associations, gestionnaires…) agissant dans le domaine de l’ingénierie écologique.

L’association Humanité et biodiversité (H&B) est une association nationale qui a pour objectif la préservation de la biodiversité. L’UPGE et Humanité et Biodiversité échangent régulièrement sur leurs projets respectifs et sur la thématique génie écologique.

La Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) est une plateforme qui regroupe les différents acteurs scientifiques et les acteurs de la société sur la biodiversité. L’UPGE est membre du COS à 40, le Conseil d’Orientation Stratégique ainsi que du groupe de travail Écologie et sociétés urbaines.

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Les acteurs institutionnels : 

Le ministère de l’écologie (MTES) a entamé en 2010 des travaux visant à définir les enjeux et les objectifs de développement des filières stratégiques de l’économie verte. L’UPGE participe à ces actions depuis 2010.

L’Agence Française pour la Biodiversité (AFB) est un établissement public du ministère en charge de l’écologie. Elle exerce des missions d’appui à la mise en oeuvre des politiques publiques dans les domaines de la connaissance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité des milieux terrestres, aquatiques et marins. L’UPGE est membre Comité d’orientation des milieux terrestres, du COPIL du Centre de ressources pour le génie écologique et du Comité national de la biodiversité à travers l’A-IGÉco.

L’UPGE travaille avec le ministère des Affaires Étrangères (MAE) pour accompagne ses adhérents vers leur développement à l’international.

L’UPGE travaille également avec l’AFPA et le ministère du Travail pour porter la reconnaissance d’un titre professionnel en génie écologique de niveau V : le titre Ouvrier en Espaces Naturels.