Un parc de phytoremédiation en Bretagne

Publié le Publié dans Divers

Après avoir été annoncé par Ouest France en mai 2016 le « Parc Phyto » de Saint Guinoux a été inauguré en juin 2017. Ce site a été restauré à la suite des études de Microhumus, expert français de la phytoremédiation et de la restauration des sols dégradés.

Ancienne décharge automobile, le site a fait l’objet d’une étude de gestion en phytoremédiation avec l’entreprise Microhumus qui a travaillé à l’analyse des résultats de l’étude menée par ECR puis à la préconisation des espèces pertinentes en lien avec le paysagiste, l’agence Garos. Le site, situé entre le bourg de Saint Guinoux et le marais, a été racheté par la mairie en 2007. Maintenant revalorisé, il ne présente plus de risque en matière de pollution. Il accueille aujourd’hui de nouvelles activités :

« Ce lieu est un endroit unique pour favoriser le lien social dans un environnement maintenant sain. L’objectif est de proposer à la population un site gratuit d’échange intergénérationnel. Le potager, par exemple, sera entièrement pris en charge par des retraités de la commune, aidés par des plus jeunes. D’ici peu, une volière viendra compléter ce site d’exception », explique Pascal Simon, maire de Saint-Guinoux.

Le « Parc Phyto » de Saint Guinoux fait partie des plus de 60 sites sur lesquels Microhumus est intervenu en étude ou en chantier, dans le cadre de son expertise, le premier dans la région Bretagne. Microhumus est une entreprise qui a été créée il y a 10 ans en s’appuyant sur des travaux et une licence du CNRS, de l’INRA et de l’Université Lorraine.

Yann Thomas
Gérant
Microhumus