Divers

Préservation des zones humides (2/2) : lettre aux ministres.

Suite au travail de synthèse des remontées de terrain, nous avons sollicité avec Humanité & Biodiversité les ministres en charges de l’Écologie afin de demander des actions rapides sur le statut des zones humides en France.

Suite aux évolutions récentes de la réglementation sur les zones humides, l’UPGE a conduit un groupe de travail qui s’est donné pour mission de suivre sur le terrain l’application des méthodes de caractérisation des zones humides partout en France. Un an après, le groupe de travail a pu faire un bilan général des méthodologies appliquées sur le territoire et de leurs conséquences.

Ce travail a été mené dans le but de faire remonter au ministère en charge de l’écologie une vision globale des pratiques de terrain vues par les acteurs de la filière du génie écologique. Le rapport de synthèse a ainsi été transmis à la direction de l’Eau et de la Biodiversité du ministère ainsi qu’à la mission parlementaire en charge de l’évaluation de la préservation des zones humides, conduite par le sénateur Jérôme Bignon et la députée Frédérique Tuffnell.

Afin de donner davantage d’écho à notre message, nous avons également sollicité Humanité & Biodiversité, avec lesquels nous avions déjà alerté il y a deux ans les pouvoir publics sur ce sujet. Ensemble, nous venons d’écrire une lettre à François de Rugy, ministre d’État et ministre de la Transition écologique et solidaire et à sa Secrétaire d’État à l’Écologie, Emmanuelle Wargon.

Benjamin Thinon
Président du GT UPGE zones humides
Chef de projet écologue chez Acer campestre