Approche systémique et ingénierie écologique

Publié le Publié dans Divers

Le vivant est complexe. C’est l’objet de l’ingénierie écologique de le comprendre, ce qui requiert une approche systémique.  (Ici la fronde d’une fougère, Dryopteris écailleux, Dryopteris affinis.



 

« Si nous ne changeons pas notre façon de penser, nous ne serons pas capables de résoudre les problèmes que nous créons avec nos modes actuels de pensée. »

Albert Einstein

Cette citation est à propos de nos jours, à bien des égards, puisqu’elle fait échos aux interrogations de nos sociétés quant à leur avenir, leur sécurité et leur développement. Elle nous interpelle aussi sur nos rapports avec les écosystèmes naturels ou anthropisés qui sont la base et la source de nos développements économiques et nos évolutions socio-culturelles mais dont une mauvaise gestion peut causer de graves déséquilibres à nos sociétés si nous ne prenons pas la mesure de la nécessité de les préserver en adoptant une gestion durable en bon père de famille.

Approche systémique

L’approche systémique, est la seule capable d’offrir le cadre conceptuel, théorique et pratique pour, d’abord comprendre la complexité de nos écosystèmes, ensuite élaborer et mettre en œuvre des programmes de gestion intégrée et durable de ces milieux. Cette approche a atteint l’apogée de sa théorisation et formalisation dans le cadre de la théorie du « Système Général » initiée par Bertalanffy en 1973, reprise par Le Moigne (1994) et tout récemment par Braudeau (2015).

L’approche systémique est aussi la seule permettant de lever les trois verrous majeurs auxquelles sont confrontées les sciences agroenvironnementales, à savoir le couplage des processus, le changement d’échelle et la généricité.

Ingénierie écologique

L’ingénierie écologique ne saurait être une exception à cette analyse tant l’objet de son application (les écosystèmes) revêt de complexité de structures et de fonctions, avec des niveaux d’organisations imbriquées (organisation naturelle et organisation d’aménagement). C’est aussi une discipline à la croisée des chemins d’une multitude de disciplines interdépendantes.

L’approche systémique offre une grille pertinente d’analyse, distinguant entre organisation naturelle et organisation de gestion, et dispense les outils de gestion adaptés pour construire une ingénierie respectant les différents systèmes de pilotage dans une démarche durable et transparente entre les différents acteurs et parties prenantes de nos territoires.

L’application de l’approche systémique aux organisations professionnelles trouve son prolongement naturel dans la structuration des acteurs économiques de la filière du génie écologique avec la création d’un écosystème d’affaires systémique, innovant et respectueux des organisations naturelles de nos écosystèmes vivants et des niveaux d’imbrication naturels des différents maillons de la chaîne de valeurs de cette filière. C’est le challenge ambitieux porté au sein de LifeSys.

Hassan BOUKCIM, Vice-Président adjoint de l’UPGE, Président de Valorhiz

Pour en savoir plus  

  • Bertalanfy L. von (1973) General system theory, foundation, development, applications, New York, G. Braziller, 1968, 289 p. ; trad. franç. : Théorie générale des systèmes, Paris, Dunod, 1973, 296 p.
  • Braudeau E. (2015) L’acceptation des nouveaux paradigmes 1. Modélisation en sciences de la terre. Modélisation systémique du couple « eau-sol » : la pédologie hydrostructurale. 94 p.
  • Le Moigne, J. L. (1994) La théorie du système général, Théorie de la modélisation. (4ième édition). Collection des classiques du réseau intelligence de la complexité, http://www.mcxapc.org/inserts/ouvrages/0609tsgtm.pdf .