Divers

En Moselle, des travaux de génie écologique bien intégrés.

Dans le cadre du projet B’EST à Farébersviller (57), vaste centre de commerces et de loisirs totalisant 55 000 m² de surface développée sur une propriété de 30 hectares, Ecosphère est intervenu aux côtés du maître d’ouvrage CODIC dès les études en amont puis tout au long du chantier pour la conservation et la restauration de 8 hectares de milieux naturels d’intérêt écologique, ainsi que la conception écologique d’aménagements propres au centre.

De vieux vergers traditionnels qui s’étaient enfrichés suite à leur déprise ont été restaurés. Ils ont fait l’objet de défrichements minutieux sans endommager les arbres fruitiers existants et en conservant les arbres morts sur pieds. Par ailleurs, de nouvelles plantations avec des variétés anciennes et locales de pommiers de mirabelliers, de pruniers ainsi que la pose de nichoirs sont venus compléter les travaux de restauration.

Une zone humide préexistante a été conservée par la modification du plan des parkings du projet. Elle a été également agrandie en surface par un décaissement du niveau du sol d’un secteur voisin avec création d’une microtopographie variée (dépressions plus longuement en eau). Une végétalisation d’amorce a également été réalisée par transplantations de plaques de prairies humides récupérées in-situ (sous l’emprise chantier) et la plantation de vivaces complémentaires, choisies dans un panel de plantes indigènes hygrophiles.

Un maximum de haies et de prairies déjà existantes a été conservé et pour certaines de ces dernières, un travail de gestion a été entrepris en visant une amélioration de la diversité de leur cortège floristique, qui tendait à être dominé par une plante envahissante, le Solidage géant.

Les bassins et noues qui récupèrent les eaux pluviales du site ont été modifiés par rapport à leur conception initiale dans le but d’une valorisation écologique et paysagère : berges en pente douce et micro terrassements du fond pour une diversité accrue des biotopes, plantations et ensemencement en fonction des conditions de milieu.

La préservation et la restauration de milieux naturels, la conception écologique de certains aménagements ont été pleinement intégrées et prises en compte par tous les acteurs liés au projet (maître d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprise générale et équipes chantier) grâce à un travail de longue haleine de sensibilisation, d’accompagnement, d’explication et de conseils réalisé par Ecosphère, toujours également à l’écoute de ses interlocuteurs. Les résultats obtenus ont contribué à l’obtention des certifications BREEAM et HQE pour le centre B’est.

Au final, les différents travaux de génie écologique entrepris participent à l’intégration paysagère du site et ont été valorisés à travers des panneaux pédagogiques. Mais ils ne seront vraiment réussis que s’ils permettent aux habitats d’assurer leur fonctionnalité et aux espèces végétales et animales de pouvoir continuer leur cycle de vie. Les premiers résultats de suivi montrent des effets positifs avec la réappropriation du site par des espèces qui étaient là avant le chantier (ex : Cuivré des marais, Linotte mélodieuse) et par de nouvelles attirées par les nouveaux milieux, comme les bassins (ex : Aeschne isocèle, Conocéphale des roseaux).

Claire PIRAT
Chargée de projet, référente ingénierie écologique
Agence Nord-Est d’Ecosphère