Divers

Groupe de travail Sol et génie écologique

Le sol est plus qu’un simple support de nos activités. C’est un écosystème complexe, un milieu vivant et fragile constitué d’éléments minéraux et organiques, d’air et d’eau, le tout habité par une biodiversité spécifique, riche et encore mal comprise. Le sol n’est ni inerte ni immuable : il est un système en équilibre soumis à des pressions multiples qui peuvent rapidement dégrader son fonctionnement. Nous devrions prendre soin de cette ressource précieuse, car, si la création d’un sol est une dynamique naturelle, elle est un processus très long.

Parallèlement, pour réhabiliter des sites dégradés ou répondre aux enjeux de biodiversité de projets urbains, le génie pédologique est une composante majeure du génie écologique. Pédologues et écologues peuvent ensemble poser les bases convergentes de ces ingénieries complémentaires.

Dans le cadre d’un projet d’aménagement, mieux considérer la valeur du sol est un gage de réussite pour les travaux paysagers et écologiques. C’est aussi intégrer toutes les composantes de l’écosystème dans la séquence « Éviter, réduire, compenser » et être ainsi capable de justifier auprès des services instructeurs une approche systémique de plus en plus exigée.

C’est pour accompagner les porteurs de projets dans cette dynamique que les entreprises de l’UGPE ont créé le groupe de travail sol en octobre 2017. Son objectif est de développer une méthode légère qui puisse aider les maîtres d’ouvrage à mieux comprendre l’enjeu qu’est le sol pour la réussite globale de leur projet d’aménagement. Le groupe de travail porte actuellement la création d’outils dont la mise en œuvre sera accessible par des non spécialistes du sol et permettant de poser un pré diagnostic orientant ensuite vers d’autres actions plus spécifiques.

Sabine Laval et Xavier Marié
Présidents du groupe de travail Sol et génie écologique