Divers

Artelia rejoint le Collège 2 de l’UPGE

Pour une ingénierie engagée dans la préservation du bien commun

Artelia est un des tous premiers acteurs européens de l’ingénierie de la construction, avec plus de 6 000 collaborateurs présents dans une quarantaine de pays. Groupe indépendant et multidisciplinaire, nous disposons en particulier d’une expérience historique en matière d’environnement et de gestion des ressources, notamment en eau. Nos équipes, fortement ancrées au sein des territoires (plus de 50 agences en France), accompagnent les clients publics et privés sur l’ensemble du cycle de vie des projets, de la conception à la réalisation, mais aussi à travers le suivi de leurs aménagements et de leurs effets sur l’environnement. Artelia dispose depuis plusieurs années d’un réseau d’écologues et de spécialistes de l’environnement qui intègrent la dimension du génie écologique, à toutes les étapes des projets, et développent des projets de restauration des écosystèmes.

Artelia partage la vision large du génie écologique portée par l’UPGE, qui œuvre pour favoriser la résilience des écosystèmes en appliquant les principes de l’ingénierie écologique.

Concrètement, et au-delà du cadre réglementaire, il s’agit de mettre en avant la biodiversité dès la phase de conception afin de réinstaurer du lien territorial entre le projet et son environnement, via une véritable démarche systémique.

Les exemples concrets sont multiples en France et à l’international : renaturation des cours d’eau, restauration de la continuité écologique et des fonctionnalités des zones humides, replis stratégiques sur le littoral, dépoldérisation, stratégie globale de nature en ville, prise en compte de la pollution lumineuse, dynamique et trajectoire des écosystèmes.

Un exemple significatif est la mission de maîtrise d’œuvre complète avec volet environnemental spécifique que mène Artelia avec D&A dans le cadre du projet ViaSilva, à Rennes et Cesson-Sévigné (35). ViaSilva constitue la dernière grande réserve d’urbanisation du cœur de l’agglomération rennaise et vise la structuration de l’ensemble de Rennes Métropole, en équilibrant la répartition de l’urbanisation à l’échelle de l’agglomération. Porteur de rayonnement métropolitain, le secteur a vocation à conforter ses fonctions de centralités via un développement compact et dense s’inscrivant dans toutes les composantes du développement durable : économique, social et environnemental. Le périmètre d’étude, porte sur deux ZAC qui représentent 200 ha dont 60 ha de parcs constitués des mesures d’évitement et de compensation au cœur du projet.

En s’appuyant sur la préservation et la restauration des écosystèmes en place, des travaux de génie écologique sont menés à l’intérieur du futur parc : restauration de 2,65 ha de zones humides, restauration de cours d’eau sur près de 2,5 km et création de mares. Artelia accompagne ainsi le porteur de projet depuis la phase conception (inventaires faune/flore/habitats, dossiers réglementaires, mesures de compensation) jusqu’en phase opérationnelle, suivi de chantier, plan de gestion, suivi des espèces protégées, suivi de la qualité des eaux, ou encore les prescriptions « trame noire » sur l’éclairage public, tout en intégrant la concertation avec les riverains, les collectivités et l’animation d’un comité de suivi scientifique avec les associations de protection de la nature et les services de l’Etat (OFB, DDTM). Ce projet est un exemple de l’implication des équipes d’Artelia dans la conception et la réalisation d’un projet d’intégration de biodiversité urbaine et des services écosystémiques dans les aménagements de demain.

Artelia accompagne ainsi les maîtres d’ouvrages sur l’ensemble des perspectives de projets de territoires en attachant une importance première aux enjeux de qualité, de résilience, de sobriété. Le contexte actuel de la crise sanitaire accélère et impose une prise de conscience franche quant à l’intégration de la biodiversité au cœur des projets.

Jérémy Judic
Chef de projet, ARTELIA