Divers

Accompagner le développement de la plateforme aéroportuaire Paris-Charles de Gaulle.

SCE accompagne le Groupe ADP (aéroports de Paris) pour la recherche de terrain de compensation écologique dans le cadre du projet de création du terminal 4.

Avec 72,2 millions de passagers accueillis en 2018, l’aéroport Paris – Charles-de-Gaulle est le 10ème aéroport mondial, le 2ème aéroport européen et le 1er aéroport français. L’aménagement d’un 4ème terminal et le développement de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle est un grand projet que le Groupe ADP souhaite mener pour accueillir la hausse du trafic pour les 20 prochaines années. Il consiste en la construction de réseaux de desserte routière et ferrée interne à la plate-forme, d’aires de stationnement, de voies de circulation avions, et d’un ensemble de bâtiments.

Le terminal 4 présentera une capacité d’accueil de 35 à 40 millions de passagers par an. Plus de 7 milliards d’euros seront investis par le Groupe ADP dans ce grand projet, dont les travaux débuteront en 2021. L’ouverture du nouveau Terminal se fera en plusieurs phases, comprises entre 2024 et 2037.

Après plusieurs missions déjà effectuées ces dernières années pour le compte du Groupe ADP, SCE réalise actuellement les dossiers de demandes d’autorisations environnementales de ce projet. La mission nécessite de nombreuses expertises environnementales et une proximité directe avec le Groupe ADP pour l’assister dans ses différents choix de conception technique, en cohérence avec la séquence « ERC » (Eviter-Réduire-Compenser).

En matière de biodiversité, plusieurs dizaines d’hectares de fourrés et de friches herbacées, constituants des habitats favorables pour l’avifaune, seront détruits et devront par conséquent être compensés. SCE mène la recherche des sites de compensation au voisinage de la plateforme, sur un territoire fortement dominé par les grandes cultures (céréales, fruits, légumes, oléagineux) et où les enjeux économiques sont forts.

Cette recherche s’effectue au travers d’une concertation élargie des acteurs du territoire : les acteurs du monde agricole bien sûr, mais également les élus locaux, les partenaires privés qui voient dans cette perspective une belle opportunité d’actions collectives pour réintroduire intelligemment de la nature sur un territoire très exploité.

Pierre ROCA
Responsable du Domaine Environnement des Aménagements
SCE