Divers

Espèces protégées et activité économique

L’extraordinaire plasticité du vivant conduit de nombreuses espèces animales et végétales à apparaître sur les sites supportant projets d’aménagement actuels et futurs. La prise en compte de ces populations, en particulier lorsqu’elles sont protégées, est une opportunité pour la biodiversité mais nécessite parfois des mesures contraignantes pour l’exploitation du site ou la conduite du projet. Afin de préserver les enjeux économiques tout en protégeant la biodiversité au cœur même des activités économiques, l’UPGE a réuni les acteurs au sein du groupe de travail biodiversité opportuniste.

Pour faire le point et initier de nouvelles actions, l’UPGE organisait avec l’UNPG, le CILB, le MTES et l’AFB un atelier national lundi 18 novembre. Réunissant 110 personnes autour de projets français, belges et néerlandais, cet événement a permis de conduire une réflexion autour de l’accueil des espèces protégées sur les sites supportant une activité économique. Les structures représentées (maîtres d’ouvrages, bureaux d’études, services de l’État, associations, scientifiques) ont pu échanger durant l’après-midi et proposer 24 initiatives.

La qualité des discussions et l’intérêt marqué de l’ensemble du groupe présagent de belles actions pour la prise en compte de la nature dans nos activités économiques. La communauté de réflexion qui s’est constituée pourra poursuivre son œuvre autour de deux prochains séminaires et de projets autour de la nature temporaire, la planification territoriale des enjeux de biodiversité et l’harmonisation des états initiaux.

Alexandre Cluchier
Directeur R&D d’ECO-MED
Vice-Président de l’UPGE