Divers

Filière du génie écologique et Bien commun

Les membres fondateurs de l’UPGE lui ont confié lors de sa création en 2009 la mission de structurer la filière du génie écologique. Cet objectif d’accompagner le développement du marché se décline grâce à quatre volets : (1) formaliser la raison d’être de la filière et définir une vision stratégique, (2) constituer et animer la fédération des entreprises du génie écologique, (3) représenter la filière à travers des actions de rayonnement et d’influence et (4) créer des outils permettant la reconnaissance des compétences et de la qualité des projets.

Ces quatre volets d’action sont motivés par le service du Bien commun, finalité de toute action de génie écologique. En effet, les personnes constituant les entreprises de l’UPGE souhaitent, aussi bien dans leurs missions quotidiennes qu’au niveau de la fédération, que leur travail vise le bon équilibre des écosystèmes. Il en découle deux points :

  • que toute action en faveur de la biodiversité en tant que Bien commun peut rentrer dans la stratégie de l’UPGE, à partir du moment où elle contribue, même secondairement, au développement des entreprises ;
  • une position affirmée des entreprises adhérentes à l’UPGE à ne pas conduire des études ou travaux qui soient contraires aux enjeux écologiques.

En 2020, le bureau a formalisé la raison d’être de l’UPGE qui est de structurer la filière du génie écologique au service de la biodiversité et de l’Homme et pour cela œuvrer à : développer le marché du génie écologique en conciliant création de valeur et service du Bien commun, et participer à réintégrer les activités humaines dans le fonctionnement du vivant.

Patrice Valantin
Président de l’UPGE