Divers

Les abeilles agissent tels des drones pour la préservation de l’environnement.

BeeOdiversity monitore l’environnement de plus de 50.000ha par an en Europe grâce au BeeOmonitoring, un outil qui combine le génie des abeilles et un logiciel d’interprétation de données.

En 2019, des pesticides ont été retrouvés sur plus de 90% des sites monitorés. Sur plus de 30% des sites, la concentration d’au moins un pesticide dépassait le seuil considéré comme critique par l’Europe. Nous avons observé une forte augmentation du nombre d’échantillons contenant des fongicides appliqués sur arbres fruitiers (ex : captane). En termes de métaux lourds, plus de 80% des éléments traces métalliques recherchés ont été retrouvés. En outre, plus de 10% des sites présentaient au moins un dépassement des seuils critiques réglementaires. Ces métaux lourds étaient principalement issus d’activités industrielles ou de pratiques agricoles. Enfin, la diversité végétale et la qualité nutritive pour les pollinisateurs étaient limitées ou insuffisantes sur plus de 80% des sites durant au moins une période de l’année. Or, la préservation et la régénération de ces écosystèmes nécessitent une diversité végétale adaptée tout au long de l’année.

Ces données ne sont pas encourageantes en termes de qualité environnementale. Il est toutefois intéressant de constater qu’elles constituent dans de nombreux cas l’indicateur manquant pour permettre aux parties prenantes locales d’agir de manière ciblée. Ainsi, sur plusieurs sites, des mesures ont été prises par les clients (entreprises et entités publiques) et autres acteurs locaux (ex : citoyens, agriculteurs, viticulteurs, golfs, etc.) afin de diminuer les polluants industriels et agricoles et d’accroître la biodiversité sur base de ces données.

D’autres constats sont plus positifs. Ainsi, sur certains sites de production de cultures alimentaires, le BeeOmonitoring a permis d’établir l’apport positif des cultures. Celles-ci complétaient en effet des ressources alimentaires qui auraient été carencées en fin de saison. Le monitoring d’une carrière a montré des résultats intéressants en ce qui concerne son apport au niveau des plantes sauvages et locales pour le territoire. Placée au milieu de champs où des pesticides étaient appliqués avec des concentrations élevées, elle représentait un lieu préservé pour tout un écosystème. L’implication de milliers de citoyens par une ville a permis de tripler le nombre d’espèces végétales et de doubler les espèces sauvages.

Ces constats et actions sont possibles grâce aux abeilles qui, tels des drones naturels, collectent des échantillons de pollen sur des milliards de fleurs et les ramènent dans la ruche. La surface couverte par les abeilles varie entre 70 à 700ha. BeeOdiversity récolte quotidiennement une quantité représentative du pollen et l’analyse afin :

  • d’identifier les polluants (métaux lourds, HAP, dioxines, furanes, PCBs, pesticides, etc) présents sur la zone ainsi que leur concentration et origine ;
  • d’identifier et d’analyser la diversité végétale présente sur la zone ainsi que la qualité nutritionnelle de l’alimentation qu’elle apporte aux abeilles.

Le pollen a en effet la particularité de fixer les polluants de l’air, et en partie du sol. Il contient par ailleurs les éléments permettant d’identifier l’espèce de plante dont il provient. Les résultats sont ensuite analysés par BeeOdiversity et son logiciel d’interprétation afin de pouvoir fournir des informations sur l’état de l’environnement et des recommandations précises pour améliorer la biodiversité et réduire les polluants.

Le BeeOmonitoring est utilisé par un ensemble d’acteurs pour protéger leurs ressources (ex : zones de captages d’eau, production alimentaire, etc), prendre des mesures ciblées en faveur de la biodiversité et de la qualité de l’air (ex : industries polluantes, villes, etc), sensibiliser les acteurs locaux à l’impact positif des mesures prises ou au contraire à leur absence d’impact négatif.

« C’est en innovant et en collaborant avec tous les acteurs concernés que nous pourrons régénérer la biodiversité ! »

Bach Kim Nguyen, CEO de BeeOdiversity

BeeOdiversity accompagne des entreprises et collectivités publiques pour créer de la valeur avec la régénération de la biodiversité.

Valérie Fobe
Beeodeveloper France
BeeOdivesity