Divers

Travaux de restauration morpho-écologique – L’Ondenon & l’Ondaine, La Ricamarie (Loire, 42)

1. Remise à ciel ouvert du cours d’eau ; 2. Restauration morpho-écologique de l’Ondaine ; 3. Le génie végétal : préparation des ouvrages
(La Compagnie des Forestiers ©)

Restauration morpho-écologique de la rivière

Objectifs

Remettre à ciel ouvert une partie du cours d’eau (600 mètres) en appliquant une restauration morpho-écologique de celui-ci au moyen de pratiques issues du génie écologique, sa mise au gabarit hydraulique pour supprimer les risques d’inondation centennale et la stabilisation par végétalisation des nouvelles berges (génie végétal) pour retrouver un site vivant.

Des aménagements paysagers (voie mode doux le long de l’Ondaine) pour accueillir le public et mettre en valeur le site seront réalisés. 


Création du nouveau lit mineur de l’Ondenon

Travaux de terrassement, génie civil et VRD

Les travaux pour la découverture de l’Ondaine auront nécessité la démolition de 4 habitations, le détournement de canalisations, de l’éclairage public, la reprise de murs de soutènement, la création d’un ouvrage de franchissement piscicole pour la truite sur 27 mètres, la construction de passerelles et la découverte du canal et son remblaiement avec des matériaux issus des terrassements.
La création d’un nouveau lit avec des berges naturelles à nécessité le déplacement de 21 025 m³ de matériaux.


Des solutions fondées sur la nature

Etalé sur plusieurs mois et sur plusieurs secteurs, le chantier a démarré au mois de juin 2020 et se terminera au mois de mai 2021.
Nous sommes intervenus dans le nouveau lit mineur de l’Ondaine pour y appliquer des techniques de génie végétal, (techniques et solutions fondées sur la nature), pour stabiliser et végétaliser berges, talus et buttes.

Les principales techniques végétales que nous avons utilisées sont les fascines de saules, fascines d’hélophytes, les couches de branches à rejets, les lits de plants et plançons, à cela se rajoute la plantation de boutures, de plantes ligneuses, la pose de tapis anti-érosif et de l’ensemencement hydraulique.


Stabilisation des pieds de berges

Fascines de saules

Le fascinage est une technique de protection de pied de berge réalisée par le tressage de branches vivantes de saules, en alternance avec des matériaux terreux compactés entre deux rangées de pieux battus mécaniquement à refus, à l’aide d’un BRH (brise roche hydraulique) fixé à une pelle et d’une cloche de battage.

Cela constitue une méthode efficace pour stabiliser le pied de berge (ou de zones fortement sollicitées hydro-mécaniquement), dès sa mise en place et avant même la reprise des végétaux.
De même que le tressage, la fascine de saules n’est jamais réalisée seule, elle doit s’accompagner d’une végétalisation des surfaces travaillées en recul immédiat du tressage (couches de branches à rejets, boutures, plantations, ensemencements à travers le géotextile).


Lire la suite

Stanislas Michalon
Chargé de développement, La Compagnie des Forestiers