Divers

BeeOdiversity accompagne les minéraliers pour préserver la biodiversité

abeille beeomonitoring solar impulse

© Solar Impulse

En janvier 2021, la Maison des Eaux Minérales Naturelles a commandité auprès de Deloitte Sustainability une analyse des actions menées par ses adhérents pour évaluer l’ampleur de ces actions en lien avec les enjeux liés à la biodiversité locale mais également leur empreinte sur la biodiversité locale.

Cette analyse vise à donner des recommandations aux adhérents pour aller plus loin dans leur démarche en faveur de la biodiversité, et un état des lieux des connaissances à date des minéraliers et des actions menées par les adhérents face aux enjeux locaux de biodiversité. Cette étude cible particulièrement la biodiversité et les différents écosystèmes situés sur les impluviums des minéraliers. Cette étude intègre également les zones humides et les ripisylves mais pas la biodiversité aquatique.

Analyses de pollen et BeeOmonitoring
Plusieurs sources d’Eau Minérale Naturelle (Wattwiller, La Salvetat, Volvic, Mont-Roucous, Vittel et Badoit notamment) travaillent avec BeeOdiversity  pour un suivi dans le temps de la diversité végétale, des pesticides et des métaux lourds présents sur leurs impluviums respectifs, et au-delà. L’analyse du pollen des colonies d’abeilles permet de couvrir en tout 700 hectares. BeeOdiversity mène des analyses régulières sur le pollen collecté par les abeilles afin de délivrer des données quantitatives et qualitatives sur la qualité écologique des impluviums et présenter des recommandations d’actions visant à améliorer la biodiversité locale (types d’espèces végétales à planter pour éviter des carences par exemple). Le dispositif de récolte d’échantillons fait l’objet d’un brevet. Sur l’impluvium de Mont-Roucous particulièrement, BeeOdiversity suit les analyses de pollen depuis 2018. Les résultats de ces analyses présentent une diversité végétale en deçà de la moyenne, mais des espèces très locales.

« Il s’agit d’un des sites qui sera labellisé avec le niveau Gold du BeeOlabel sur la base des résultats de 2020, tout comme le site de l’impluvium de Volvic. » 

« L’eau embouteillée est le secteur le plus avancé en termes de respect de la biodiversité et de l’environnement local. Le secteur des minéraliers est le plus actif sur la thématique sans doute dû au fait qu’ils ont un risque plus important que d’autres secteurs. Ils sont aussi conscients de l’importance de la sauvegarde du territoire, du lien entre la préservation du territoire et la qualité de leurs produits. » 

Mickaël Van Cutsem, directeur de BeeOdiversity. 

Mickaël-Van-Cutsem

© LinkedIn

Quant à La Salvetat et Wattwiller, elles n’ont pas assez de données sur 2020. Le BeeOlabel vise à attester de l’engagement des entreprises et des collectivités en faveur de la biodiversité sur leurs sites et le territoire local. De plus, le BeeOmonitoring proposé par BeeOdiversity fait partie des 1000 solutions Solar Impulse.

Eau et Biodiversité Vidéo

En décembre 2021, la Maison des Eaux Minérales Naturelles (MEMN) a organisé le webinaire « Eau & Biodiversité : Pourquoi et comment dupliquer les actions des minéraliers pour préserver la biodiversité ? ». Cette rencontre a permis d’échanger sur les liens étroits qui existent entre la protection des milieux naturels et la qualité de la ressource en eau avec de nombreux acteurs engagés — élus, scientifiques, associations, entreprises.

Autour des 2 grandes thématiques de l’évènement « Développer la connaissance de la biodiversité dans les territoires » et « Agir au plus près des territoires pour restaurer la biodiversité », les interventions ont été l’occasion de souligner les bonnes pratiques de préservation de l’eau et de la biodiversité, menées notamment par la filière française des Eaux minérales naturelles, aux côtés de nombreux partenaires locaux. Enfin, cela a été l’occasion pour Michaël van Cutsem de présenter les collaborations de BeeOdiversity avec les acteurs de la filière.

Charles VALLET
Commercial BeeOdeveloper & France, BeeOdiversity