complex thesis statement writing a thesis statement high school thesis statement informative essay informative thesis statement three part thesis

Restauration de l’espace de bon fonctionnement de la Bienne à Jeurre (39)

Restauration de l’espace de bon fonctionnement de la Bienne à Jeurre, VCMF  ©

Le département Génie Ecologique de VINCI Construction Maritime et Fluvial finalise, avec ses partenaires (Jacquement, JNS), une opération de renaturation d’envergure pour le compte du Parc Naturel Régional du Haut-Jura, sous maîtrise d’œuvre ARTELIA. 

L’opération se situe sur la commune de Jeurre (département du Jura, 39), au droit d’anciennes gravières. Le projet s’étend sur environ 26ha, sur d’anciennes terrasses alluviales bordant la Bienne, exploitées par la production de granulats. 

A l’image de nombreuses rivières jurassiennes, la Bienne a subi différentes phases d’aménagement au travers des activités historiques associées à l’utilisation de la force motrice de l’eau, du flottage du bois puis des grands travaux d’endiguement/stabilisation et d’extraction d’alluvions menées sur le XIXe et XXe siècles.

Les conséquences de ces travaux ont été importantes sur l’hydrosystème et son fonctionnement au travers notamment de la chenalisation et de l‘incision de plus de 2.5m par endroits du lit mineur, participant à sa fixation et à sa simplification.

Néanmoins, les dernières données actualisées mettent en évidence une stabilisation du profil en long de la Bienne, voire localement un léger exhaussement, suite à l’arrêt de certaines activités et à la reprise timide du transit sédimentaire. Également, sont constatées certaines reprises d’activités morpho-dynamiques au droit de sites actifs moins contraints. A noter que plusieurs accumulations sédimentaires à texture sableuse ont d’ailleurs été observées au droit du site de Jeurre. Néanmoins, certaines altérations persistent (impact de certains barrages, réduction de l’espace alluvial disponible, …) et le retour de processus morpho-dynamiques typiques de l’hydrosystème prendra du temps.

De façon logique, le chenalisation et la fixation du lit mineur ont favorisé la stabilisation de la bande active (ou lit actif, qui correspond à la surface du lit mineur particulièrement évolutive par les processus d’érosion et de dépôt) ainsi que la fermeture des milieux alluviaux associés du fait de leur déconnexion. 

 

Enjeux du site

La Bienne est un cours d’eau de 1ère catégorie piscicole, dit « salmonicole » dont l’espèce repère est la Truite fario.

Le site d’intervention s’insère dans deux sites Natura 2000. Également, il s’insère dans la ZNIEFF de type 1 : BASSE VALLÉE DE LA BIENNE DE VAUX-LES-SAINT-CLAUDE À CHANCIA.

Le site accueille plus de 8ha d’habitats d’intérêt communautaire à dominante forestière, dont plus de 5ha sont jugés prioritaires (saulaie blanche, tillaie, frênaie, …).

Enfin, en termes de milieux humides, notons que ces habitats sont tous reconnus comme des zones humides, auxquelles s’ajoutent les plans d’eau.

Aucune plante protégée ou patrimoniale n’est connue dans l’emprise du projet, hormis une station de Gentiane croisette (Gentiana crucita), espèce non protégée mais considérée comme quasi menacée en Franche-Comté. En revanche, le site accueille de nombreuses espèces végétales invasives (Renouée, Buddléia, Robinier…) qui ont fait l’objet d’une gestion particulière par espèces par l’entreprise. 

 

Le projet

L’opération s’inscrit dans une logique générale de restauration hydromorphologique de la Bienne basée sur le principe d’Espace de Bon Fonctionnement (EBF) du cours d’eau, permettant de concilier l’activité morphodynamique, les fonctionnalités hydrauliques et écologiques, et la préservation des activités locales.

Ainsi, pour répondre aux objectifs de fonctionnalité du projet, VINCI Construction Maritime et Fluvial aura réalisé l’ensemble des travaux en trois phases adaptées aux enjeux du site :

  • La réalisation des travaux forestiers et la gestion des E.E.E. au 1er trimestre 2021

  • La réalisation des aménagements ci-dessous en deux mois sur août et septembre 2021 :

    • Démantèlement des éléments de fixation de la berge rive gauche et libération des accumulations sédimentaires fixées par la végétation dans l’intérêt de la dynamique de la bande active

    • Restauration du champ d’expansion de crue en rive gauche (et ponctuellement en rive droite)

    • Elargissement ponctuel de la section du lit mineur à plein bord participant, favorable à la « respiration » du cours d’eau.

    • Restauration de la connectivité latérale du lit mineur avec les milieux annexes par un rajeunissement des formations alluviales et la création de profils adoucis favorables aux successions végétales. 

Pour réaliser l’ensemble de ces aménagements, près de 85 000m3 de matériaux ont été terrassés. La finalisation du projet se fera en fin d’année avec la végétalisation des surfaces travaillées.

Julien Perrin
Chef de secteur génie écologique, VINCI Construction Maritime et Fluvial (VCMF)

Twitter
Telegram
LinkedIn
Facebook
WhatsApp
Email

Nos derniers articles

NOUVEAU

Découvrez les formations et métiers de génie écologique !

Annuaire des adhérents

Contacts, zones d’intervention, métiers et compétences…

Offres de stages et d'emplois

Dernier article