Divers

Action !

Quelles que soient les causes et les responsabilités des multiples crises actuelles, dont le virus est probablement l’un des symptômes, nous ne reviendrons pas en arrière. Il est trop tard pour faire une analyse stratégique de ce qu’il aurait fallu faire, et encore moins de ce qu’il faut faire alors que les causes sont toujours présentes. Il n’y a dès lors que deux options : gémir ou agir. La deuxième étant la seule qui puisse avoir un effet positif, nous avons décidé de nous taire et de ne plus participer aux concerts de commentaires : seul l’avenir compte. Or pour cet avenir, de même, il n’y a que deux options : le décrire, ou l’écrire. La deuxième étant la seule qui puisse faire se rencontrer l’avenir avec notre espérance, nous avons aussi décidé de ne plus nous joindre aux faux prophètes (du nom moderne de prospectivistes, éditorialistes, spécialistes, analystes…). Il ne nous reste qu’une seule voie : l’action pour la construction de l’avenir, se taire et faire. Nous demandons aux intellectuels, penseurs, ou chercheurs de ne pas seulement commenter mais surtout de nous accompagner par leurs réflexions afin d’éclairer la route, car nous voulons être jugés sur les fruits et non sur les intentions.

Nous, entreprises de génie écologique, professionnels du vivant, avons pour ce projet une inspiration puissante à la base même de notre métier : la Vie ! Depuis le commencement, elle a surmonté ses nombreuses crises en s’appuyant sur deux principes fondant sa résilience : la relation dans la diversité. Aucun organisme vivant ne se suffit à lui-même. Ils n’existent qu’en dépendance les uns des autres, pour se compléter mutuellement, au service les uns des autres. Le principe de l’économie de l’ancien régime (celui qui est en train de disparaître) est basé sur la compétition par la concentration : c’est l’opposé des principes qui régissent la vie. Comment s’étonner dès lors des symptômes d’agonie que nous vivons ?

C’est donc une révolution profonde et systémique, et avant tout anthropologique, qui nous rendra notre équilibre. C’est pourquoi, voulant aller plus loin que nos métiers classiques, nous nous engageons à agir pour construire au niveau des territoires une économie compatible avec le fonctionnement de la vie. La connaissance des systèmes vivants qu’apporte les entreprises de génie écologique, qui permet aujourd’hui de mesurer et réduire les « impacts », c’est-à-dire le rythme de destruction de la vie, servira dorénavant comme inspiration de ce modèle à construire.

La dynamique est lancée au sein du Bureau de l’UPGE, nous allons rapidement l’ouvrir à tous nos adhérents puis plus largement, à toutes personnes de bonne volonté, parce qu’au sein des écosystèmes tout est lié et que nous ne pourrons agir efficacement qu’en interrelation. Alors rejoignez-nous dans cette révolution de la vie, promesse d’espérance et de joie.

Patrice Valantin
Président de l’UPGE