Divers

Belle (re)découverte lors d’une campagne de cartographie d’habitats

A la fin de l’été 2020, Acer Campestre a révélé, lors d’un inventaire botanique, la présence d’une espèce végétale qui n’avait pas été observée durant ces derniers siècles dans le Rhône.

Missionnés par le SEGAPAL (gestionnaire du Grand Parc de Miribel-Jonage) pour l’actualisation de la cartographie des habitats et des espèces végétales du site Natura 2000 « FR8201785 – Pelouses, milieux alluviaux et aquatiques de l’île de Miribel-Jonage », les botanistes d’Acer campestre ont conduit à la fin de l’été un inventaire ciblé sur les végétations aquatiques et amphibies. Les prospections, réalisées en canoë avec échantillonnage des fonds au grappin, ont permis de faire ressortir la présence d’importantes surfaces d’habitats d’intérêt communautaire sur les plans d’eau du site.

Outre la récolte d’informations sur les espèces aquatiques (notamment sur les characées), une population d’une vingtaine d’individus de Pulicaire vulgaire (Pulicaria vulgaris Gaertn., 1791) a été recensée au sein d’un gazon amphibie sur les îles de la Grande Verne, sur la commune de Vaulx-en-Velin (69). Cette espèce, protégée au niveau national et « En danger » en Rhône-Alpes, n’avait pas été revue dans le département du Rhône depuis plus de deux siècles (1785 d’après le pôle d’information sur la flore et les habitats) !

Les menaces pesant sur cette population semblent faibles, celle-ci se développant dans un milieu en bon état de conservation, sur une île interdite au public. Toutefois, son faible effectif pourrait justifier la mise en place d’un suivi pour vérifier la pérennité de la station.

Simon Nobilliaux
Chef de projet à Acer Campestre